00 – C’est quoi une habitude ?

Aperçu gratuit

Les mauvaises habitudes c’est comme un bon lit confortable, facile d’y entrer mais difficile d’en sortir !

 

Tout comme moi, peut-être te  ronges-tu  tes ongles, manges-tu  des M&M’s … il y  en a d’autres et de nombreuses comme se goinfrer de biscuits ou de chocolat avant d’aller dormir, boire, fumer, jouer à Candy Crush, rester accrochée à Facebook et avoir la flemme d’aller faire du sport car il y a mieux à faire … autant d’habitudes qui peuvent s’avérer énervantes… Toutefois,  on s’en accommode souvent parce qu’on a oublié comment s’en libérer et que c’est confortable sur le moment, n’est-ce pas ?

1 C’est quoi une habitude?

C’est une action habituelle que l’on fait sans aucun besoin de se motiver, sans effort. C’est un geste machinal, facile et répété. Par exemple, on a l’habitude de boire un café ou un thé le matin, de prendre sa douche, de s’habiller, de conduire… etc.

On a également de mauvaises habitudes, ce sont celles qui nous éloignent de notre objectif sachant que notre mode fonctionnement tend à aller vers le plaisir et à éviter la douleur.

2 Comment s’installe une habitude?

Une habitude ressemble à une boucle. Au départ, tu vis  peut-être un moment d’ennui ou de malaise, une petite voix intérieure arrive dans ton oreille et te suggère un moyen de te sentir mieux. Tu accomplis ton habitude, ta routine, et tu deviens  satisfaite pendant quelques minutes.

Puis, tout recommence et se décompose en 3 phases :

1/  l’appel

2/ la routine

3/ la récompense et retour à l’appel.


Exemple:

  1. l’appel  Il est 17h et tu es assise ou étendue sur ton canapé.  C’est un ­moment creux, tes proches ne sont pas arrivés ou tu vis  seule, tu ressens une petite faim
  2. la routine : Cette habitude se renouvelle à chaque fois que tu te retrouves dans cette situation
  3. la récompense. Tu vas  chercher la plaque de chocolat dans le frigo et tu la savoures. Pendant quelques minutes, tu te sens bien, le chocolat comble cette envie ou ce besoin.  Le lendemain, retour à la 1ère phase, tu recommences ! et la boucle devient infernale…

3 Un cerveau économe

Chaque jour, notre cerveau cherche à automatiser le plus d’actions possible. Il souhaite éviter les efforts, soit pour se consacrer à des tâches plus importantes, soit pour se reposer. Ça se passe ainsi: la première fois que vous faites une action, votre cerveau est très actif, il consomme beaucoup d’énergie, cela vous fatigue beaucoup, puis, peu à peu, à force de ­répétition, il cesse de se fatiguer, car il sait par cœur ce qu’il doit faire. Rappelle-toi lorsque tu as appris à conduire, le nombre de fonctions et d’actions que tu as dû retenir que désormais, tu fais automatiquement.

L’action devient ­inconsciente : L’AUTOMATISATION

Le hic est que ça marche aussi pour les mauvaises habitudes !

 

Solutions :

Tu souhaites changer cette mauvaise habitude? Prends un moment pour toi  et réfléchis.

3 choses à faire :

  1. Repère  les moments d’appel au cours d’une journée.
  2. Trouve une ­habitude de remplacement, par exemple, boire un verre d’eau fraîche, sortir de chez toi pour marcher, courir… fais le souvent jusqu’à  cela devienne une nouvelle habitude, un automatisme.
    Il faut entre l’enregistrement dans le cerveau, l’action motrice et le moment où cela devient agréable et confortable 21 jours !!!!
  3. Pour le repérage, munis-toi  d’un ­petit calepin et écris, chaque fois, les moments où tu t’ ­apprêtes à répéter ton habitude.

Si tu n’as  pas calepin, il faut t’observer et rester consciente afin de nommer chaque moment d’appel. Si tu es conscient de ce moment (ennui, fatigue, ­malaise), tu auras la possibilité d’agir dessus et de le remplacer de suite !  21 Jours d’effort !! Et c’est validé à vie ! Chouette non ?

 

 

Retour à : Fitattitude